Le BEA étend son champ de compétences

Le 24 mars 2015, le copilote d'un Airbus A320 de la Germanwings, effectuant la liaison Barcelone-Düsseldorf, se suicidait en précipitant son appareil contre une montagne des Alpes françaises, tuant les 144 passagers et les six membres d'équipage. Crédit : DR.
Malgré une année 2015 bien chargée, le Bureau d’enquêtes et d’analyses s’intéresse désormais d’avantage à l’environnement du pilote, la conception de certains systèmes ou encore les événements d’ULM.

La sécurité n’a pas de limites. Malgré des ressources fortement mobilisées en 2015, notamment avec le crash de l’A320 de Germanwings, Rémi Jouty n’entend pas restreindre les activités du Bureau d’enquêtes et d’analyses. Lors d’une rencontre avec l’Association des journalistes professionnels de l’aéronautique et de l’espace (AJPAE) le 9 juin à Paris, le directeur du BEA a profité de l’occasion pour exposer les nouveaux horizons de ses équipes. Assez diverses, elles vont du domaine purement technique aux facteurs humains.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE