Le Congrès annule les coupes dans le budget de la Nasa

Annulé par la Maison Blanche, le télescope WFirst a été rétabli dans le budget de la Nasa par le Congrès. Crédit : Nasa.
Lorsqu’il a été présenté le 23 mai 2017, le premier budget de la Nasa de l’ère Trump comportait d’importantes coupes. Dix mois plus tard, après être passé dans les deux chambres du Capitole, la plupart de celles-ci ont été annulées et le budget de l’agence spatiale atteint un record historique.

L‘attente aura eu du bon pour la Nasa. Le 23 mars, lorsque le président Donald Trump a fini par signer la loi « omnibus » entérinant un total de 1 300 Md$ de crédits fédéraux pour l’année fiscale 2018 – qui a débuté le 1er octobre 2017 – l’agence spatiale a enregistré une réévaluation assez inattendue de plus de 1,64 Md$ de ses ressources. Celles-ci dépassent pour la première fois les 20,7 Md$ courants, soit une hausse de 1,1 Md$ par rapport à 2017.

Ajusté par rapport à l’inflation, ce budget est le plus important reçu par la Nasa depuis 2009, quand elle avait reçu une enveloppe additionnelle exceptionnelle de 1 Md$ dans le cadre de l’effort de relance de l’économie américaine après la crise de 2008.

Le passage par les deux chambres du Congrès a permis de sauver plusieurs programmes que la Maison Blanche souhaitait annuler, ainsi que les crédits de la Nasa dédiés à l’éducation, que la proposition soumise l’an dernier réduisait à la seule somme nécessaire pour fermer définitivement cette activité. Toutefois, le répit pourrait être de courte durée car l’éducation a de nouveau disparu de la proposition de budget pour 2019.

Cet article compte 1 110 mots et un tableau.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

PARTAGER

AUCUN COMMENTAIRE