Au-dessus du drone, le nuage logiciel

Cartographie d'un chantier par Airware. Crédit : Matt Helfgott - Airware.
Racheté en 2016 par l’américain Airware, l’ancien français Redbird a fait de ses applications logicielles pour les entreprises de construction, et notamment les exploitants de carrières, un succès qui dépasse aujourd’hui largement l’usage des seuls drones.

« Nous ne sommes plus une “boîte de drones” ». Il est loin le temps où Emmanuel de Maistre fondait Redbird puis participait à la création de la fédération professionnelle du drone civil en 2013. Si la réglementation française a en effet permis à l’entreprise de se lancer, le drone n’est plus aujourd’hui l’élément qui permet à Redbird, rachetée par l’américain Airware en 2016 (cf. encadré), de se différencier. Redbird s’est concentré très vite après sa fondation sur le traitement des données collectées par les appareils. Ces développements numériques sont à l’origine de leur succès, qui se situe aujourd’hui… dans le cloud. Le 10 mai, dans les locaux français de l’entreprise, désormais rebaptisée Airware, le jeune homme présentait les dernières évolutions des solutions développées. Airware se concentre désormais sur le marché de l’exploration minière et de carrière et sur les services aux assureurs. Ses solutions sont proposées en exclusivité par son partenaire, le géant mondial du matériel de chantier Caterpillar.

Cet article compte 985 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE

Soyez le premier à commenter !


wpDiscuz