Le trafic aérien plafonne faute de passagers

Ryanair masque trafic aérien
Une hôtesse masquée pour les démonstrations de sécurité dans un avion quasiment vide chez Ryanair. Crédit : Ryanair.
Après une reprise en mai qui laissait espérer une accélération au cours de l’été, le trafic aérien mondial a plafonné en août et semble même marquer un léger repli depuis le début du mois de septembre. Le trafic de passagers, lui, ne décolle pas.

Selon les données de Flightradar24, le trafic aérien en juin était en chute de 62 % dans le monde par rapport à ses niveaux de 2019, et de 50 % en juillet. Mais depuis, il ne progresse plus. Plus récentes, les données d’Eurocontrol, qui ne concernent que l’Europe, montrent qu’après un pic à 50 % de ses niveaux de 2019 le 7 août, le trafic s’est tassé. « Il y une semaine, nous étions en moyenne proches de 49 % des niveaux de trafic de 2019 », a observé Eamon Brennan, le directeur général de l’organisme, le 4 septembre sur Twitter. « Mais depuis le 1er septembre, c’est désormais en-deçà de 46 % ». Eurocontrol estime pourtant, dans ses prévisions allant du 7 septembre au 18 octobre, que le trafic aérien en Europe pourrait remonter à 55 % de ses niveaux de 2019 dans les semaines à venir.

Cet article compte 780 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar