Alunir avant d’aller sur Mars

Concept de module lunaire réutilisable. Crédit : Lockheed Martin.

Lockheed Martin a dévoilé le 3 octobre à l’IAC son concept d’atterrisseur lunaire pour faire la navette entre la station cislunaire et la surface de la Lune. Entièrement réutilisable, cet atterrisseur monoétage de 62 t (dont 40 t d’ergols cryotechniques) permettrait de desservir une simulation de camp de base martien, pour préparer les futures missions à la surface de la planète rouge. Lockheed Martin prévoit de l’exploiter avec un système de ravitaillement en ergols sur orbite lunaire.

AUCUN COMMENTAIRE