L’aube de l’écoute électronique commerciale

écoute électronique
La constellation UnseenLabs analysera les signaux des navires en mer. Crédit : UnseenLabs.
Une nouvelle application va faire son apparition dans le domaine des constellations. Plusieurs projets s’intéressent à l’écoute, la détection et à la caractérisation des signaux électroniques, du radar au téléphone portable.

Après les télécommunications et l’observation de la Terre, qui furent des missions militaires avant de connaître des déclinaisons civiles puis commerciales, pourquoi ne pas commercialiser le ROEM (Renseignement d’origine électromagnétique) ? Plusieurs start-up ont décidé de se lancer sur ce projet, en trouvant des applications civiles et économiquement justifiables pour la détection, la caractérisation et la surveillance à distance des signaux radioélectriques à l’aide de constellations sur orbite basse.

Les deux sociétés pionnières dans ce domaine sont l’américaine HawkEye360 et l’européenne Kleos Space qui se préparent à lancer leurs premiers satellites entre la fin de 2018 et la mi-2019. Elles se proposent de cartographier l’utilisation du spectre électromagnétique et de détecter les sources d’interférences ou de brouillage, ainsi que les émetteurs clandestins, en particulier pour la détection des trafics et des activités illégales dans les zones protégées. Parmi leurs prospects figurent les services de secours, la sécurité maritime et les agences de réglementation des télécommunications, mais aussi les opérateurs terrestres, ainsi, bien évidemment, que les forces armées.

Si HawkEye360 annonce son souhait d’analyser ces données pour le suivi des activités humaines et du développement industriel, mais aussi de surveiller l’ionosphère ou d’assurer des services d’urgences, Kleos vise des applications plus ciblées telles que le suivi des navires ne disposant pas de balises AIS (Automatic Identification System) et la surveillance des frontières inhabitées, notamment des côtes.

Cet article compte 1 210 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE