Dassault Aviation : Falcon qui pleure et Rafale qui rit

Campagne de certification du Rafale B à Rovaniemi en Finlande. Le Rafale est candidat au marché de renouvellement des avions militaires dans le pays. Crédit : V. Almansa - Dassault Avation.
L’avionneur français peut s’appuyer sur un marché militaire favorable pour faire face à la faiblesse du marché des aviations d’affaires.

Dassault Aviation continue de faire face à un marché de l’aviation d’affaires déprimé. Alors qu’il prévoyait 45 livraisons de Falcon l’an dernier, il n’en a remis que 40 en 2019 à des clients, contre 41 en 2018. « Nous avons dû faire face à un marché difficile », s’est contenté de rapporter l’avionneur dans une communication financière le 7 janvier.

Côté commandes, Dassault Aviation indique que 40 Falcon neufs ont été commandés contre 42 en 2018. Là encore, la reprise du marché se fait attendre.

Cet article compte 310 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE