Pyongyang fait défiler ses nouvelles forces de dissuasion balistique

Les nouveaux missiles à courte portée défilent à Pyongyang lors de la parade du 8 février 2018. Crédit : KCNA.
À la veille de l’ouverture des Jeux olympiques d’hiver en Corée du Sud, la Corée du Nord a fêté les 70 ans de son armée par une grande parade militaire, qui a mis en vedette les moyens de la dissuasion balistique. Un nouveau modèle de missile de courte portée a été dévoilé.

Kim Jong-un souffle le chaud et le froid. Dans la même journée du 8 février, il a salué le départ des athlètes nord-coréens vers la Corée du Sud voisine pour l’ouverture des Jeux olympiques d’hiver à PyeongChang le lendemain, et il a présidé le grand défilé militaire annuel dont ses nouveaux missiles balistiques ont constitué le point d’orgue.

Traditionnellement, cette parade a lieu le 15 avril pour l’anniversaire du fondateur du pays Kim Il-sung (1912-1994), mais elle a été avancée cette année au 8 février, officiellement pour coïncider avec le 70e anniversaire de la fondation de l’Armée populaire de Corée, alors que la presse mondiale est réunie au même moment à 50 km au sud de la frontière.

Les médias officiels avaient annoncé la présentation de centaines de missiles. En réalité il n’y a eu que trente-et-un missiles guidés, précédés par neuf batteries de 22 roquettes KN-16 de 240 mm de diamètre (198 roquettes au total) montées sur des camions.

Cet article compte 490 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz