Entretien avec Giulio Ranzo, Administrateur et DG d’Avio

Giulio Ranzo - Avio
Giulio Ranzo, Administrateur délégué et directeur général d'Avio. Crédit : Avio.
Le retour en vol de Vega, le premier vol de la structure SSMS (Small Spacecraft Mission Service), le dernier essai au banc du moteur P120C, ainsi que la préparation de Vega C et d’Ariane 6 : ce second semestre 2020 est très chargé pour Giulio Ranzo, administrateur délégué et directeur général du motoriste italien Avio.

« Nous allons accélérer et rattraper le retard sur nos programmes après la crise du Covid-19. »

Qu’avez-vous modifié sur le lanceur Vega pour son retour en vol après l’échec de la mission VV15 ?

Giulio Ranzo : Avant tout, nous avons augmenté l’épaisseur de la protection thermique sur le moteur Zefiro Z23 [dont la défaillance a été à l’origine de l’échec de VV15 le 11 juillet 2019, NDLR]. Nous avons réalisé des tests sur ce moteur. Nous avons aussi modifié la liaison de télémesures pour récupérer davantage de points de mesures durant le vol.

Des mesures ont également été prises concernant le contrôle de la qualité. L’amélioration la plus importante a été l’accroissement du nombre de vérifications, par radiographie et par ultrasons, à la recherche du moindre défaut. Notre capacité à les détecter est à présent sans égale.

Giulio Ranzo,
Administrateur délégué et directeur général d’Avio

1971 • Naissance à Rome.

1996 • Ingénieur diplômé des universités de Rome et de San Diego.

2000 • Entre chez Booz Allen Hamilton.

2011 • Devient directeur de la stratégie d’Avio.

2015 • Nommé directeur général d’Avio.

 

Cet article compte 850 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar