Ioukos : des Soyouz dans la balance

Décollage d'un lanceur russe Soyouz depuis la Guyane, ici avec le satellite européen Sentinel 1B. Crédit : M. Pedoussaut, ESA.
Pour faire débloquer un versement de la part d’Arianespace, Roskosmos en vient aux menaces et dégaine un traité passé avec l’URSS.

C‘est le dernier épisode en date du feuilleton judiciaire Ioukos qui empoisonne les relations franco-russes. Roskosmos vient de brandir la menace d’un arbitrage international et d’un embargo sur les livraisons de lanceurs à l’Europe pour récupérer des paiements immobilisés depuis juin 2015.

Cet article compte 950 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE