La Corée du Sud prépare son nouveau lanceur

Décollage du démonstrateur TLV. Crédit : Kari.
Étape majeure dans le développement du nouveau lanceur sud-coréen KSLV-2 « Nuri », l’essai en vol du deuxième étage a été couronné de succès. À terme, Séoul vise l’accès autonome à l’espace.

Il y a un an, le 28 novembre 2017, la Corée du Nord effectuait son dernier tir de missile balistique – un Hwassong 15 intercontinental – avant de déclarer un moratoire sur ce type d’essais et d’entamer des pourparlers séparés avec la Corée du Sud et avec les États-Unis.

Hasard du calendrier, ce 28 novembre à 7 h 00 TU, c’était au tour de la Corée du Sud de procéder à un tir balistique. L’opération, qui a été un succès, ne visait pas au développement d’un missile mais d’un lanceur spatial. Près de six ans après le troisième et dernier vol du petit lanceur KSLV-1, alias « Naro 1 », basé sur un étage d’Angara fourni par GKNPTs Khrounitchev, en Russie, le Kari (Korean Aerospace Research Institute) a testé le futur deuxième étage de son nouveau lanceur KSLV-2 « Nuri », de conception nationale.

Cet article compte 640 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar