Le BEA fait ses recommandations

Le 24 mars 2015, le copilote d'un Airbus A320 de la Germanwings, effectuant la liaison Barcelone-Düsseldorf, se suicidait en précipitant son appareil contre une montagne des Alpes françaises, tuant les 144 passagers et les six membres d'équipage. Crédit : DR.

Le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) n’aura pas fait l’impasse sur l’épineuse question du secret médical des pilotes. Dans son rapport final sur l’accident de l’A320 de la Germanwings, qui a fait 160 morts le 24 mars 2015, le BEA a conclu que « la collision avec le sol est due à l’action délibérée et planifiée du copilote qui a décidé de se suicider ».

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE