L’EASA se prépare à l’arrivée des drones de transport

Volocity eVTOL drones
Vue d'artiste du Volocity survolant Paris. Crédit : Volocopter.
Une nouvelle étude commanditée par l’EASA donne du crédit aux promoteurs des drones pour la mobilité urbaine en prévoyant leur introduction au milieu de la décennie et leur acceptation par les populations. Des certifications et des réglementations doivent être préparées en conséquence.

Des drones et des taxis volants dans le ciel européen dès 2024 ? L’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) a présenté une étude sur le déploiement de drones en Europe, qu’elle estime envisageable dans les trois ou quatre ans, y compris pour le transport de personnes. En revanche, le transport autonome de passagers prendra un peu plus de temps.

« Je pense que l’usage commercial de taxis (volants) pourra débuter en 2024 ou 2025 », a déclaré Patrick Ky, le patron de l’EASA, lors d’une présentation de cette étude sur l’acceptation des drones par les populations, réalisée par le cabinet McKinsey pour l’agence européenne. Selon lui, les premiers engins volants sans pilote seront destinés au transport de marchandises, suivis par ceux embarquant des personnes, tandis que les engins volants pilotés à distance arriveront en dernier. « Il faudra au moins cinq ans de plus pour arriver au transport autonome de passagers pour le taxi aérien », estime-t-il.

Cet article compte 690 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
[fr] L'EASA se prépare à l'arriv&...
Invité

[…] Une étude de l'EASA donne crédit aux promoteurs des drones pour la mobilité urbaine en prévoyant leur introduction au milieu de la décennie.  […]