OneWeb fait son baptême de l’espace

Décollage du Soyouz de la mission VS21 avec les six premiers satellites OneWeb. Crédit : ESA - Cnes - Arianespace.
La première grappe de satellites OneWeb a été mise sur orbite avec succès et doit désormais démontrer sa capacité à effectuer sa mission avant que la production en série puisse être lancée.

Premier lancement et premier succès pour OneWeb avec la mise sur orbite de six satellites issus de la chaîne de montage de Toulouse. Premier d’une série de 21 missions sur Soyouz commandées à Arianespace en juin 2015, au salon du Bourget, ce lancement était initialement prévu dès la fin de 2017. Le retard de plus d’un an du début de déploiement de la constellation est essentiellement dû aux retards rencontrés dans le développement des satellites par OneWeb Satellites, la coentreprise entre OneWeb et Airbus.

Pour la coentreprise qui avait la charge de ce développement, la mise sur orbite des six premiers satellites sortis de chaîne est un moment de vérité. La conception de la plateforme de satellite ArrOW pour qu’elle puisse être produite à la chaîne avec un objectif de cadence d’intégration de huit heures pour un prix inférieur à 500 000 $ a été un défi qui n’a pas été facile à relever. Si la chaîne expérimentale de 4 600 m2 installée à Toulouse par Airbus et Latécoère Services s’est révélée capable de tenir la cadence, le prix par satellite en revanche n’est pas descendu en dessous du million de dollars pièce.

Cet article compte 1 030 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE