Pas de cession chez ADP avant février

L'aéroport de Roissy Charles-De-Gaulle sous la neige fin février. Crédit : ESA.

La vente des parts de l’État français dans ADP ne se fera pas avant la publication des prochains résultats annuels, a expliqué le patron du groupe aéroportuaire. Selon Augustin de Romanet, il faut attendre que la loi Pacte, dont l’examen commence à l’assemblée, soit votée, puis promulguée, pour que la cession ait lieu.

Cet article compte 150 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar