La capsule Orion s’éjecte avec un succès lors d’un échec simulé

Orion LAS AA-2
Décollage de la mission AA-2 de démonstration de la tour de sauvegarde d'Orion. Crédit : T. Gray - K. O’Connell - Nasa.
Le système de sauvegarde de la capsule Orion a parfaitement joué son rôle lors d’un essai en vol simulant les pires conditions dynamiques pour une éjection d’urgence.

Comme Mercury et Apollo avant elle, la capsule Orion de la Nasa sera dotée d’un système de tour de sauvegarde (LAS : Launch Abort System) lorsqu’elle décollera au sommet du lanceur lunaire géant SLS. Développée par Northrop Grumman, cette pointe longue de 11,5 m, d’une masse de 7,65 t, est équipée de trois moteurs à propergol solide et aura pour mission d’arracher la capsule au lanceur et de la propulser à distance de sécurité en cas d’anomalie ou de défaillance au sol ou lors du vol propulsé jusque vers 91 km d’altitude.

Le 2 juillet, à Cape Canaveral, l’essai AA-2 (Ascent Abort) a permis de vérifier le bon fonctionnement de l’ensemble avec une éjection pratiquée avec succès dans des conditions dynamiques extrêmes.

Cet article compte 860 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar