Taranis subit des tests dynamiques à Toulouse

Taranis au CST
Le satellite Taranis, recouvert de sa pritection thermique noire au Centre spatial de Toulouse. Crédit : E. Grimault - Cnes.
Pour la première fois depuis trente ans, des essais de chocs et de séparation ont lieu au Centre spatial de Toulouse (CST), avec le petit satellite Taranis.

Le suisse Ruag a fourni des éléments de coiffe de Vega pour permettre aux équipes d’Arianespace et du Cnes de réaliser plusieurs tests dynamiques sur le satellite Taranis du 27 au 31 janvier. Les journalistes ont pu assister le 29 à un essai de désanglage, le second effectué depuis l’arrivée des éléments de la coiffe à Toulouse quelques jours auparavant.

Les premiers résultats sont conformes aux attentes, a expliqué Christophe Bastien-Thiry, chef de projet de Taranis au Cnes. Il s’agissait lors de cet essai de mesurer l’effet sur les instruments du satellite de l’ouverture de la sangle qui retient les deux parties de la coiffe.

Cet article compte 510 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE