Airbus rachète la majorité du programme CSeries

L’avionneur canadien, rejeté par Airbus depuis plus de dix ans, va désormais s’appuyer sur ce nouveau grand actionnaire pour permettre au CSeries de s’imposer sur ses marchés.

Bombardier a jeté le gant pour sauver son avion. Après des années d’un feuilleton chaotique, qui a néanmoins permis la naissance d’un avion innovant, les Canadiens ont finalement vendu la majorité du programme à Airbus. L’ironie est cruelle, alors que l’avionneur européen avait refusé, il y a dix ans, de prendre part au développement, puis avait maintes fois déclaré que le Cseries n’aurait jamais de marché.

Cet article compte 470 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE