Emirates surprend en choisissant Boeing

Le Cheikh Ahmed ben Saed Al Maktoum et le patron de la division Avions commerciaux de Boeing Kevin McAllister. Crédit : The Dubai Air Show 2017.
Le premier jour du salon a été marqué par l’annonce surprise par Emirates d’un engagement envers Boeing pour 40 787-10 alors qu’une commande A380 était en vue.

C’est la surprise du salon : la compagnie dubaïote Emirates a choisi d’annoncer un engagement pour des Dreamliner de Boeing. Il ne s’agit pas d’une commande ferme, mais d’un « engagement » qui doit prendre effet à partir de 2022.

Cette annonce a pris de cours les observateurs qui s’attendaient à la conclusion d’une commande ferme pour l’A380, dont Emirates est le plus gros client. La compagnie avait d’ailleurs laissé entendre la semaine dernière, en prenant livraison de son 100e très gros porteur, qu’un accord avec Airbus était en vue.

La survie du très gros porteur d’Airbus est liée à la poursuite des commandes par les compagnies du Golfe et plus particulièrement d’Emirates, qui représente à elle seule près de 45 % des achats d’A380 depuis l’origine du programme.

Le 787-10 a été préféré à l’A350 d’Airbus. « Nous avons comparé deux pommes, et nous avons estimé que le Boeing 787 constitue la meilleure option pour Emirates », a affirmé Cheikh Ahmed ben Saed Al Maktoum, P-DG d’Emirates.

Boeing, omniprésent sur le salon où il sponsorise notamment le centre de presse, a finalement remporté la main. Un pavillon américain défend également les intérêts de l’industrie américaine, alors que les Européens sont en ordre dispersé. Une portion du tarmac, séparée du reste de l’exposition statique, est par ailleurs consacrée à l’aviation militaire américaine et a reçu la visite de l’émir de Dubaï lors de l’inauguration du salon.

AUCUN COMMENTAIRE

Soyez le premier à commenter !


wpDiscuz