En attendant de lancer, Rocket Lab garnit son carnet

Décollage du second vol d'essai du lanceur Electron, le 21 janvier à Mahia Point. Crédit : Rocket Lab.
Douze jours avant son premier vol commercial, Rocket Lab annonce un accord avec Spaceflight Industries pour deux à trois lancements dont un avec un satellite de BlackSky.

Régulièrement reporté depuis février, le premier vol commercial du petit lanceur américano-néo-zélandais Electron de Rocket Lab est actuellement prévu le 23 juin. Après l’échec du premier vol d’essai « It’s a test » le 25 mai 2017 et le succès du second « Still testing » le 21 janvier, le premier vol commercial sera intitulé « It’s business time » et emportera une charge utile composite avec au moins cinq cubesats pour GeoOptics, Spire Global, HPS GmbH et l’Irvine Public School Foundation.

Avant même ce vol, le 11 juin, Rocket Lab et Spaceflight Industries, le principal courtier en capacité de lancement pour micro et nanosatellites aux États-Unis, ont annoncé la signature d’un partenariat sur trois vols dont deux fermes, reprenant le premier vol pour lequel un contrat avait déjà été annoncé le 18 mai 2017. Ces trois vols pourraient n’être que les premiers d’une longue série si le petit lanceur Electron tient ses promesses en matière de coût et de cadence de lancements.

Cet article compte 810 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar