Boeing renonce à la succession du Minuteman

Minuteman Boeing Dissuasion
Décollage du missile Minuteman 3 de la mission GT-220GM le 26 avril 2017. Crédit : I. Dudley - US Air Force.
Boeing jette l’éponge sur l’un des plus gros marchés de défense du moment, le remplacement des missiles balistiques Minuteman, car son rival Northrop Grumman a absorbé son motoriste.

Il ne reste plus qu’un seul industriel dans la course pour le renouvellement de la composante terrestre de l’arsenal balistique nucléaire américain, et ce n’est pas Boeing. Le marché du GBSD (Ground-Based Strategic Deterrent), estimé à 86 Md$ jusqu’en 2075, devrait revenir à Northrop Grumman, désormais seul en lice pour développer, réaliser et maintenir en conditions opérationnelles les missiles qui remplaceront les 400 Minuteman 3 déployés dans les silos des bases stratégiques de Malmstrom dans le Montana, de Minot dans le Dakota du Nord, et de Warren, à cheval sur le Wyoming, le Colorado et le Nebraska.

Cet article compte 500 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE