Hanwha prépare une constellation de 2 000 satellites

Concept de constellation sur orbite basse. Crédit : OneWeb.
Le groupe de défense sud-coréen Hanwha Systems rejoint la longue liste des opérateurs qui ont décidé de se lancer dans le déploiement de mégaconstellations pour des applications mobiles. L’initiative s’inscrit dans un mouvement entamé l’an dernier par le chaebol – grand groupe industriel coréen – pour devenir un acteur spatial majeur, y compris dans le militaire.

Le calendrier est ambitieux. Selon la présentation faite en ligne le 30 mars à des investisseurs, Hanwha Systems prévoit de lancer ses premiers satellites en 2023 et de disposer d’un millier de satellites sur orbite dès 2025 pour proposer un service terrestre et maritime initial. La constellation devrait compter plus de 2 000 satellites à l’horizon 2030. Le marché s’élargira alors à la connectivité aérienne, en particulier avec les drones de livraison et les services de mobilité urbaine. Ultérieurement, ces satellites pourraient avoir un rôle à jouer dans le déploiement des télécommunications mobiles au standard 6G.

« Le secteur des télécommunications sur orbite basse représente un énorme potentiel de croissance et avec la base technologique et l’expertise que nous avons accumulées en vingt ans d’engagement sur le marché des télécommunications militaires, nous avons l’intention de devenir l’un des principaux acteurs de ce marché », a affirmé Choi Jae-woo, qui dirige les activités de satellites de télécommunications de Hanwha.

Cet article compte 1 400 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE