La famille du 737 MAX s’agrandit malgré la crise

737 MAX10
Sortie d'atelier du premier 737 MAX10 le 22 novembre 2019. Crédit : Boeing.
Un rollout en catimini : le 22 novembre, Boeing a sorti d’usine le premier 737 MAX 10, version allongée de son moyen-courrier qui était destinée à relever le gant face à l’A321neo d’Airbus.

Pour cause de crise du 737 MAX, le géant de Seattle a présenté devant ses seuls salariés le dernier-né de la gamme, loin de la communication massive qui avait entouré le lancement de l’appareil lors du Salon du Bourget en 2017. Capable d’accueillir jusqu’à 230 passagers, l’avion a reçu plus de 550 commandes de la part de plus de vingt clients dans le monde, mais il devra attendre la ré-certification de l’ensemble de la famille 737 MAX de la part de la FAA (Federal Aviation Administration) et des régulateurs dans le monde pour pouvoir concrétiser ce succès commercial.

Comme il est désormais de règle chez Boeing, le message délivré par les responsables lors de ce rollout tournait principalement autour de la sécurité et du dévouement des salariés de Boeing, alors que le 737 MAX reste cloué au sol en attendant le feu vert des autorités de régulation après les huit mois d’immobilisation ayant suivi le crash des 737 MAX 8 de Lion Air et d’Ethiopian Airlines.

Cet article compte 880 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar