Lufthansa va éviter le dépôt de bilan

A300 Lufthansa
Lufthansa va remettre en vol la moitié de sa flotte d'ici octobre. Crédit : O. Roesler - Lufthansa.
Après un suspense lié à l’incertitude du choix de son principal actionnaire, Lufthansa a enfin entériné un plan de sauvetage qui comprend sa nationalisation partielle.

L’assemblée générale extraordinaire du groupe allemand, qui outre Lufthansa englobe aussi Austrian Airlines, Eurowings, Swiss et Brussels Airlines, a approuvé le 25 juin le plan de d’aide de 9 Md€ conclu avec le gouvernement allemand. Celui-ci devrait lui permettre de passer le cap de la crise du coronavirus.

Les actionnaires ont approuvé le projet à plus de 98 % des voix, ce qui va se traduire par une prise de participation des pouvoirs publics de 20 % dans le capital du groupe accompagnée de deux sièges à son conseil d’administration.

Cet article compte 460 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar