Mystère autour de l’avion spatial chinois

Avion Spatial Chine
Concept d'avion spatial chinois. Crédit : CASC.
La Chine a mis sur orbite ce qui semble être un avion spatial réutilisable inhabité, qui est revenu se poser après un vol de deux jours. La mission a été entourée d’un niveau de confidentialité comme on n’en connaissait plus depuis de nombreuses années.

Un lanceur Chang Zheng 2F/T, le modèle qui a servi jusque là à placer les modules laboratoires Tiangong sur orbite, a décollé le 4 septembre de la base de Jiuquan, dans la province de Gansu. À la différence des précédents lancements de CZ-2F, que ce soit pour cette version dédiée à des modules inhabités ou pour la version traditionnelle CZ-2F/G qui emporte les vaisseaux habités Shenzhou, aucune image ou vidéo n’a été diffusée. Pire, les forums chinois qui couvrent habituellement ces missions ont été provisoirement fermés et ordre a été intimé à tous les invités assistant au lancement de ne poster aucune information. Des vidéos et des messages sur les réseaux sociaux auraient été censurés en quelques minutes.

Cette chape de plomb est inédite, même pour des missions militaires, la Chine ayant pris l’habitude de diffuser la quasi-totalité de ses lancements en direct. De source militaire chinoise, ce lancement multiplierait les « premières » technologiques et c’est pour cela qu’un effort particulier a été porté sur la protection contre les fuites.

Cet article compte 1 110 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar