Répercussions internationales après l’échec du Soyouz

Décollage du vaisseau Soyouz MS n°740 qui aurait dû devenir Soyouz MS-10 s'il avait atteint l'orbite. Crédit : B. Ingalls - Nasa.
L’échec du lancement de deux astronautes à bord d’un vaisseau Soyouz MS le 11 octobre va entraîner des conséquences pour la gestion de la Station spatiale internationale, mais aussi pour le Commercial Crew Program (CCP) de la Nasa et peut-être pour le manifeste d’Arianespace.

Le vol aura été court pour l’astronaute américain Nick Hague et son confrère russe Alekseï Ovtchinine. Les deux hommes avaient pris place à bord d’un vaisseau Soyouz MS (n°740) de RKK Energiya au sommet d’un lanceur Soyouz FG de RKTs Progress pour un décollage à 8 h 40 TU en direction de la Station spatiale internationale, qu’ils auraient dû rejoindre cinq heures plus tard.

Le vol ne s’est toutefois pas déroulé comme prévu.

Les astronautes Nick Hague et Alekseï Ovtchinine. Crédit : Nasa.

Selon les premiers éléments disponibles, il semblerait que, lors de la séparation de quatre étages d’accélération, 119 secondes après le décollage, l’un d’entre eux ait heurté l’étage central. Celui-ci aurait été violemment déstabilisé. Comme le requiert la procédure de sauvegarde russe dans ce type de situation, la capsule a été éjectée et éloignée du lanceur. Placée sur une trajectoire suborbitale, elle a effectué une rentrée balistique et s’est posée sous son parachute après 29 minutes de vol. L’atterrissage s’est déroulé sans problème dans la steppe kazakhe, à une vingtaine de kilomètres de la ville de Jezqazğan (anciennement Djezkazgan).

L’équipage, qui a subi une accélération de 6,7 g, a été récupéré sain et sauf 45 minutes plus tard et a été ramené à Baïkonour avant d’être transféré vers la Cité des Étoiles à Moscou. « C’était un vol rapide », a commenté Alekseï Ovtchinine.

La formation d’une commission d’enquête sur les origines de cet échec a été immédiatement décidée par Roskosmos, qui avait assuré ce vol pour 71 M$. En attendant qu’elle rende ses conclusions, prévues pour le 25 octobre, tous les lanceurs Soyouz resteront cloués au sol.

Équipage réduit sur l’ISS

Cette immobilisation a bien évidemment des conséquences sur l’exploitation de l’ISS.

Cet article compte 1 260 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Répercussions internationales après l’échec du Soyouz"

avatar
Live-Blog zum (Fehl-)Start von Союз МС-10 | Skyweek Zwei Punkt Null
Invité

[…] hinaus an Bord halten zu können. [18:30 MESZ] Weitere Artikel hier (mehr), hier, hier, hier und hier. [19:05 […]