SpaceX a encore besoin d’argent pour ses projets

Les neuf moteurs Merlin du premier étage du lanceur Falcon 9 qui a mis sur orbite le satellite qatarien Es'hail 2 le 15 novembre. Crédit : SpaceX.
Au cours des dernières semaines SpaceX a enregistré de nouveaux succès et de nouveaux retards tandis qu’Elon Musk cherche à emprunter pour financer des projets qu’il a de nouveau modifiés.

Après avoir levé 450 M$ en novembre 2017 puis à nouveau 507 M$ en avril, SpaceX cherche à lever 250 M$ de plus. Alors que les deux dernières levées de fonds ont été réalisées sous la forme d’émissions d’actions, celle-ci prendrait la forme d’un emprunt géré par la Bank of America. SpaceX a en effet essuyé un refus de la part de son banquier d’affaires habituel, Goldman Sachs, qui s’inquiétait de la volonté de la firme d’Elon Musk de faire désormais appel régulièrement à la dette pour financer ses investissements, qui promettent d’être importants. Au cours des dernières semaines, SpaceX a tenté de lever 500 M$ avec Goldman Sachs, puis s’est ravisé en se tournant vers Bank of America pour 750 M$ avant de réduire ses prétentions à 250. Pourtant, un groupe d’investisseurs avait été réuni pour la somme totale.

Société privée non cotée en bourse, SpaceX ne publie pas ses comptes mais peut se targuer d’être valorisée à hauteur de 27 à 28 Md$ selon les sources. Toutefois, sa comptabilité ne reste positive que grâce aux dépôts effectués d’avance par les clients de ses lancements et par les fonds reçus de la Nasa pour le développement de la capsule Crew Dragon.

Cet article compte 1 290 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE