Un satellite égyptien sur un lancement privé chinois

Jielong 3 satellite égyptien
Le petit lanceur Jielong 3 porteur du satellite égyptien NexSat 1. Crédit : DR.
Lors de son troisième vol, le petit lanceur privé chinois Jielong 3 a mis sur orbite huit microsatellites, sept chinois et un égyptien, développé en coopération avec une firme berlinoise.

Le 3 février à 03 h 06 TU, un lanceur JL-3 (« Smart Dragon » sous son nom commercial) a décollé de la barge Borun Jiuzhou, ancrée au large de Yangjiang, dans la province de Canton. Il s’agissait du troisième vol en quatorze mois de ce petit lanceur quadriétage à propergol solide, développé par China Rocket Co., une filiale de la société d’État Casc (China Aerospace Science & Technology Corp.), pour le marché commercial. Comme lors de son vol inaugural il a placé sur orbite héliosynchrone – à 513 km d’altitude – une charge utile mutualisée, comportant, pour la première fois, un passager étranger, le satellite égyptien NexSat 1.

Cet article compte 820 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar