OA-X : l’US Air Force veut un avion d’attaque léger

OA-X
L'A-29 Super Tucano équipe déjà les forces afghanes. Crédit : E. Wagner - US Air Force.
L’US Air Force s’apprête à lancer une nouvelle compétition pour sélectionner un appareil d’attaque léger afin de réserver ses autres appareils à des missions plus dangereuses.

Les F-22 de l’US Air Force ne constituent pas une réponse appropriée à toutes les configurations d’affrontements. Leur emploi pour des conflits asymétriques et des opérations antiterroristes – ce que l’on appelait autrefois de la lutte anti guérilla voire anti insurrectionnelle – représente un gaspillage de moyens estime le secrétaire de l’Air Force Heather Wilson qui cite en exemple une mission pour détruire un laboratoire de narco-trafiquants en Afghanistan, alors qu’un appareil léger aurait pu effectuer la mission avec un coût horaire 25 à 50 fois inférieur.

Forte de ce constat, l’US Air Force a annoncé début août son intention de lancer une nouvelle compétition pour la sélection d’un appareil biplace à turbopropulseur plus adapté à ce type de missions. Il devra être robuste et maniable, notamment à basse vitesse, et capable d’emporter l’armement nécessaire au « traitement » de cibles ne bénéficiant que de peu ou pas de protection antiaérienne, ce que l’US Air Force qualifie d’environnement « relativement permissif ».

Paradoxalement, la Nouvelle stratégie de Défense mise en place par l’administration Trump, qui met en exergue un risque accru de conflits avec des États susceptibles de disposer de moyens de se défendre, favoriserait un tel développement car l’US Air Force devrait réserver son matériel de pointe pour des engagement où ils sont réellement nécessaires.

Cet article compte 660 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar