Vers une fin des barrages en Guyane mais Ariane reste au sol

La zone technique du Centre spatial guyanais avec la ville de Kourou en arrière plan. Crédit : S. Corvaja - ESA.
Le gouvernement français et le collectif à la tête des mouvements sociaux en Guyane négocient une sortie de crise, alors que les soutiens locaux s’étiolent et qu’Arianespace interpelle les élus sur les conséquences pour l’économie du département d’outre-mer.

À quelques jours du premier tour des élections présidentielles, face à un gouvernement qui expédie les affaires courantes et n’a pas de réel espoir d’être reconduit, le collectif « Pou Lagwiyann dékolé » (Pour le décollage de la Guyane) persiste à demander 2,1 Md€ en plus de l’enveloppe de 1,086 Md€ déjà approuvée le 5 avril.

Cet article compte 990 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE

Soyez le premier à commenter !


wpDiscuz