Entretien avec Yohann Leroy d’Eutelsat

Yohann Leroy, directeur général adjoint et directeur technique d’Eutelsat. Crédit : R. Gaillard - REA.
Deux ans après avoir été secoué en bourse et avoir modifié sa stratégie pour intégrer les nouvelles évolutions de la structure de ses marchés, Eutelsat a noué des partenariats originaux dans le très haut et le très bas débit. Yohann Leroy, son directeur général délégué et directeur technique, explique le contexte de ces choix.

« Il y a un vrai potentiel à saisir sur les marchés de la connectivité résidentielle et mobile. »

Comment vous situez vous sur le marché de la connectivité mobile, donné par beaucoup comme le marché porteur du moment ?

Yohann Leroy : Nous avons remporté plusieurs succès ces derniers mois sur ce marché, identifié comme un des leviers de notre croissance à venir. Nous avons déjà réussi à attirer plusieurs clients clés comme Taqnia au Moyen-Orient, Panasonic qui a loué la majorité de la charge utile HTS (High Throughput Satellite) d’Eutelsat 172B et plus récemment avec China Unicom qui a pris le reste de la capacité disponible sur ce satellite couvrant les routes aériennes transpacifiques.

Nous visons ce marché en même temps que celui de la connectivité haut débit fixe, qui bénéficie des mêmes effets de base installée que pour la télévision directe [Ndlr : l’effet de base est l’intérêt pour un service disposant d’un grand nombre d’antennes installées chez ses clients à conserver le même fournisseur satellitaire].

Nous sommes confiants dans notre capacité à attirer des distributeurs de solutions de connectivité en vol, grâce à notre choix de combiner les solutions pour l’accès à large bande résidentiel et celles pour la connectivité en vol. Cela nous permet d’avoir des satellites qui servent les deux marchés en même temps. Ces satellites sont plus gros que s’ils étaient exclusivement consacrés à la connectivité aérienne et bénéficient ainsi de bien meilleures économies d’échelle. Cela permet à nos solutions d’être les plus compétitives en termes de coût de la bande passante.

« Orange et Thales se sont engagés à nos côtés. »

Cette configuration s’applique au cas du nouveau satellite dont nous venons très récemment d’annoncer la commande, Konnect VHTS, qui entrera en service à l’horizon 2021. Ce satellite offrira des capacités importantes, totalisant 500 Gbit/s. Cela permettra aux passagers des compagnies aériennes survolant l’Europe de profiter du wifi en vol avec les mêmes services de connectivité à très haut débit que ceux dont bénéficieront les foyers européens situés dans les zones blanches ou grises.

Yohann Leroy
directeur général délégué et directeur technique d'Eutelsat

2000 • Diplômé de l’École Polytechnique

2003 • Responsable du développement industriel à la Direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement (DRIRE) d’Ile-de-France

2007 • Conseiller technique du Premier ministre François Fillon pour l’économie numérique et la politique industrielle

2010 • Directeur de la Stratégie d’Eutelsat

2014 • Directeur technique d’Eutelsat

2017 • Directeur général délégué d’Eutelsat


 

Cet article compte 2 450 mots.

Il s’agit de la version intégrale de l’entretien publié dans une version raccourcie dans le magazine Aerospatium n°53.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar