Le 737 MAX de retour dans les airs

Premier décollage du 737 MAX 7. Crédit : Boeing.
Quinze mois et demi après avoir été cloué au sol sur l’ensemble de la planète, le 737 MAX a décollé pour une nouvelle série d’essais. Il va devoir convaincre les autorités réglementaires que les problèmes à l’origine de ses crash ont été corrigés.

Le premier vol de re-certification du 737 MAX a eu lieu le 29 juin, dans le cadre d’une campagne destinée à obtenir le feu vert des autorités réglementaires pour son éventuel retour en service commercial. L’avion est cloué au sol depuis mars 2019, après que sa conception a été mise en cause dans les crash de Lion Air en 2018 et d’Ethiopian Airlines en 2019, qui ont fait 346 morts. Depuis lors, Boeing a effectué de son côté 1 235 vols d’essais pour tester les modifications qu’il a apportées à l’appareil.

Le premier vol de re-certification, avec à bord des pilotes et ingénieurs de Boeing et de la Federal Aviation Administration (FAA), a duré deux heures, de Boeing Field jusqu’à Moses Lake, les sites de l’avionneur dans la région de Seattle et au cœur de l’État de Washington, distants de 250 km. Il a été suivi d’un second décollage une demi-heure plus tard, avant que l’avion retourne se poser à Boeing Field après avoir enchaîné les manœuvres pendant près de deux heures. Une navette similaire a été réalisée le 30, avec quatre heures et demie de vol. D’autres vols étaient prévus le 1er juillet pour des tests chargés d’« évaluer les modifications proposées par Boeing sur le système de commandes automatiques de vol du 737 MAX », selon la FAA.

Cet article compte 830 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE