Air France rallie Montréal avec du biocarburant français

Biocarburant
Avitaillement en SAF de l’A350 à Paris-CDG avant son aller-retour vers Montréal. Crédit : Air France - ADP - Total - Airbus.
Le vol AF342 qui a décollé de Paris-CDG vers Montréal le 18 mai utilisait pour la première fois du biocarburant français. Cependant, le coût de ce carburant de synthèse reste prohibitif et sa production trop limitée pour être généralisé.

Air France a effectué un premier vol long-courrier avec du biocarburant. Le 18 mai, un A350 a relié Paris à Montréal avec du carburant aérien durable (SAF : sustainable aviation fuel) fabriqué par Total à partir d’huiles de cuisson usagées. L’appareil emportait 16 % de SAF dans ses réservoirs, ce qui lui a permis de réduire de 20 t, soit 15 %, ses rejets de CO2 dans l’atmosphère. Ce vol « concrétise l’ambition commune des quatre groupes de décarboner le transport aérien et de développer une filière française de production de carburants aériens durables », ont indiqué Air France, Airbus, Total et ADP, partenaires dans cette opération.

Cet article compte 380 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE