Boeing fournira les nouvelles voilures du A-10

A-10
Un A-10 en maintenance sur la base de Moody, en Géorgie. Crédit : J. Robinson - US Air Force.
Conséquence de l’abandon d’un éventuel retrait dans un avenir prévisible de l’avion d’appui au sol A-10, l’US Air Force a sélectionné Boeing pour renouveler les voilures de ses appareils.

Surnommé « Warthog » par ses pilotes, le A-10 Thunderbolt 2 avait été conçu pour affronter un déferlement blindé soviétique dans la plaine nord-européenne mais il a connu son baptême du feu en 1991 avec la première Guerre du Golfe, où ses capacités antichars ont pu être spectaculairement démontrées. Après avoir servi en Irak, au Kosovo, en Afghanistan et récemment en Syrie, son retrait progressif au cours des années 2010 aurait dû s’achever avec son remplacement par le F-35A ou des drones MQ-9 Reaper.

Toutefois, aucune de ces solutions n’offrait de remplacement satisfaisant pour certaines des spécificités du A-10, telles que son habitacle blindé et son canon rotatif GAU-8 tirant de redoutables munitions antichars de 30 mm en uranium appauvri.

Cet article compte 440 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar