Boeing licencie mais relance la production du 737 MAX

737 MAX FAA
La chaîne de production des 737 MAX à Renton. Crédit : Boeing.
Boeing se prépare à une lente sortie de la crise du Covid-19 en allégeant ses effectifs, avec près de 13 000 suppressions de postes sur les 16 000 annoncées. L’avionneur prépare aussi le retour sur le marché de son monocouloir vedette, cloué au sol depuis plus d’un an.

Boeing reprend la production du 737 MAX… et procède aux premiers licenciements en raison du Covid-19. Dans une lettre au personnel, le P-DG du géant de Seattle, David Calhoun, a annoncé le 27 mai une nouvelle vague de suppressions de postes en réponse à la crise du transport aérien causée par la pandémie de Covid-19. « Suite à l’annonce de réduction d’effectifs que nous avons faite le mois dernier, nous avons achevé notre programme de départs volontaires », est-il écrit dans ce courrier rendu public par Boeing. « Et à présent, nous sommes au moment malheureux où nous devons débuter des licenciements involontaires. Nous informons cette semaine les 6 770 premiers membres de notre équipe américaine qui seront affectés. »

Cet article compte 910 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE