Bourget 2019 : MBDA présente les compagnons d’arme du Scaf

Les maquettes de l'effecteur déporté d'Airbus et du RC-200 de MBDA présentées au côté de celle du NGF. Crédit : F. Lert - Aerospatium.
Le missilier franco-britannique MBDA se prépare à la mise au point des drones et des missiles qui constitueront l’armement de ce système de systèmes en marge des annonces des avionneurs et des motoristes sur les études et le développement du Scaf.

L‘aviation de combat s’apprête à connaître une révolution avec l’apparition d’un nouveau type d’appareils dans nos cieux. Dans un avenir proche, les appareils pilotés accompliront leurs missions accompagnés d’appareils robotisés. Aux États-Unis, on parle de drones collaboratifs, sur lesquels l’US Air Force et l’industrie ont lancé de nombreuses études. En Europe, on les appelle « remote carriers » ou en français « effecteurs déportés ».

Ainsi, dans le Système de combat aérien futur (Scaf), le NGF (Next Generation Fighter) ne constitue que l’élément central du NGWS (Next Generation Weapon System). L’appareil, lui-même « dronisable », devra être armé et surtout accompagné de ces drones multirôles, capables d’évoluer autour de lui en mode collaboratif et connecté. Trois tailles sont prévues pour ces effecteurs déportés : un gros modèle, pesant potentiellement plus d’une tonne, était présenté en maquette sur le statique d’Airbus, et deux de plus petite taille sur celui de MBDA.

Cet article compte 1 090 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE