Duel pour la succession de l’UH-60 Black Hawk

L'architecture du SB>1 Defiant comporte un double rotor contro-rotatif supérieur et un rotor propulsif arrière. Crédit : Sikorsky - Boeing.
Le Defiant de Sikorsky-Boeing et le Valor de Bell Textron ont été sélectionnés pour une phase de « réduction de risque » de deux ans à l’issue de laquelle l’un des deux sera choisi par l’US Army pour entrer en service en 2030.

Deux contrats ont été attribués le 16 mars dans le cadre du programme FLRAA (Future Long Range Assault Aircraft) qui vise à sélectionner un successeur au vénérable UH-60 Black Hawk, de Sikorsky, hélicoptère de référence de l’US Army et des Marines pour les missions d’assaut et d’évacuation sanitaire. L’équipe alliant Sikorsky, filiale de Lockheed Martin, et Boeing, a reçu une enveloppe de 97 M$ pour poursuivre les essais de démonstration de son hélicoptère trirotor SB>1 Defiant, qui a effectué son premier vol en mai dernier. De son côté, Bell, filiale du groupe Textron, s’est vu attribuer un contrat de 84 M$ pour en faire autant avec son convertible V-280 Valor, qui vole depuis décembre 2017.

Cet article compte 380 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE