Échec d’un missile intercontinental Minuteman 3

Décollage du missile Minuteman 3 de la mission GT-220GM le 26 avril 2017. Crédit : I. Dudley - US Air Force.
Un missile intercontinental américain Minuteman 3 a dû être détruit en vol en raison d’une « anomalie » lors d’un tir d’essai avec une ogive factice.

Ce qui devait être un tir de routine, pour la démonstration opérationnelle du missile Minuteman 3 de Boeing et l’entraînement des équipes, a tourné court au-dessus du Pacifique, le 31 juillet.

Pour son 305e tir en cinquante ans, le missile, qui constitue le fer de lance de la dissuasion nucléaire balistique américaine depuis les années 1970, s’est élancé à 11 h 38 TU d’un silo de la base californienne de Vandenberg. Il aurait dû déployer une unique ogive factice à destination du polygone d’essais Ronald Reagan dans l’atoll de Kwajalein, dans les îles Marshall, à 7 800 km de là.

Cet article compte 610 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE