En Belgique, des panneaux solaires à la chaîne

Gros plan sur le générateur d'un satellite Iridium Next. Crédit : Thales Alenia Space.
En mai 2017, Thales Alenia Space Belgium annonçait sa volonté de créer un site dédié à la production automatisée de l’assemblage de cellules photovoltaïques sur les panneaux solaires des satellites. Ce projet, installé sur le site wallon de Hasselt, est en train de se concrétiser et devrait démarrer son activité en 2019.

Qu’il s’agisse d’un lanceur ou d’un satellite, la réalisation d’un dispositif spatial est une activité exigeant une précision chirurgicale. Aujourd’hui, cette activité requiert aussi une recherche constante de réduction des coûts et notamment des délais d’approvisionnement. Le cycle pour l’équipement électrique d’un satellite atteint parfois deux ans : un an pour disposer des composants et encore un an pour la production. Thales Alenia Space ambitionne de réduire ce délai à six mois. L’objectif est ambitieux et pour répondre à ce défi, la société se prépare à ouvrir en début d’année prochaine son « usine 4.0 » dédiée à la production automatisée de panneaux de générateurs solaires pour satellites.

Cet article compte 620 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE