Entretien avec Stéphane Morelli, fondateur d’Azur Drones

Stéphane Morelli, fondateur d'Azur Drones. Crédit : Azur Drones.
Le fondateur et directeur général d’Azur Drones a levé dix millions d’euros en un an, effectué trois acquisitions et s’impose comme un des leaders français du marché professionnel. Il veut désormais conquérir l’Afrique et renforcer l’activité de fabrication de drones.

« Nous visons une place de leadership à terme en Europe. »

Quelles sont les ambitions d’Azur Drones dans un secteur en train de se consolider ?

Stéphane Morelli : La première des stratégies, qui a caractérisé nos levées de fonds, et qui se poursuit avec l’acquisition de Skeyetech, c’est d’être présent sur la totalité de la chaîne de valeur du drone civil, qui passe par la conception, la réalisation, les essais, la formation, l’opération du drone, le traitement des données.

Aujourd’hui on peut raisonnablement affirmer que, grâce à son passé d’opérateur traitant les données, grâce à l’acquisition de trois sociétés, respectivement Flying Eye, Air City Diagnostic et récemment Skeyetech, Azur Drones est présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur qui permet à un client, quel qu’il soit, d’avoir une solution face à lui en matière de drone, soit de la prestation de service, soit des drones en tant que tels, dans la mesure où le marché n’est pas suffisamment mûr pour qu’on sache si un des deux modèles va prédominer.

Cet article compte 2 705 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE