Galileo se projette au-delà du Brexit

Les satellites Galileo FOC n°19 à 22 en préparation à Kourou. Crédit : ESA - Cnes - Arianespace.
L’ESA va lancer l’approvisionnement d’une nouvelle génération de satellites Galileo à laquelle l’industrie britannique n’est plus invitée à participer. Les réactions de Londres pourraient fragiliser l’agence.

Quatre satellites Galileo sont en cours de préparation à Kourou en vue de leur lancement sur la prochaine Ariane 5 le 25 juillet.

Lors de cette mission VA244, ils embarqueront sur le tout dernier exemplaire de l’Ariane 5ES pour être placés sur une orbite circulaire moyenne à 23 222 km d’altitude et 56° d’inclinaison.

Il s’agit des derniers satellites Galileo FOC (Full Operational Capability) commandés à OHB en janvier 2012. Ils doivent rejoindre les 22 satellites déjà sur orbite parmi lesquels on compte quatre satellites de pré-série IOV (In-Orbit Validation), construits par Airbus Defence & Space et lancés en 2011 et 2012.

Cet article compte 1 500 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE