Le 737 MAX voit le bout du tunnel

737 MAX
Le 737MAX à Farnborough en 2016. Crédit : Farnborough Air show
Interdit de vol depuis plus de dix-huit mois, le 737 MAX devrait prochainement faire son retour progressif dans les airs avec l’aval de la FAA américaine, de l’EASA européenne et des autres régulateurs occidentaux. Le retour en vol en Chine, lui, prendra plus de temps.

Le 737 MAX va bientôt reprendre les airs, probablement courant novembre. Comme il s’y était engagé, le patron de la FAA (Federal Aviation Administration), Steve Dickson, ancien pilote de ligne, va lui même prendre les commandes d’un appareil pour un vol d’essai avant de donner son feu vert à un retour en service de l’appareil. Ce vol devrait avoir lieu le 30 septembre.

La FAA a indiqué aux parlementaires américains que Steve Dickson et son adjoint Dan Elwell seraient à Seattle fin septembre « pour suivre la formation » recommandée par le JOEB (Joint Operational Evaluation Board), avant de prendre lui-même les commandes d’un 737 MAX, « honorant sa promesse de piloter l’avion avant que la FAA n’approuve sa remise en service ».

Le JOEB, constitué des régulateurs américain, canadien, européen et brésilien, s’est réuni mi-septembre pour une dizaine de jours à l’aéroport de Gatwick, à Londres, afin d’examiner le programme de formation des pilotes du 737 MAX proposé par Boeing. Steve Dickson, qui volait autrefois sous les couleurs de Delta Air Lines, avait dit qu’il ne donnerait pas son autorisation à une reprise des vols du 737 MAX avant d’être lui-même « convaincu de pouvoir y mettre sa famille ».

Cet article compte 710 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE