Le Rafale est donné favori en Suisse

Suisse Rafale Hornet
Un Rafale à Emmen, devant un F/A-18 Hornet suisse. Crédit : Armasuisse.
La Suisse s’apprêterait à sélectionner le Rafale français pour le renouvellement de son aviation de combat selon la presse helvétique. Le marché de 6 Md de francs suisses (5,5 Md€) porte sur 30 à 40 appareils.

Le deuxième trimestre touche à sa fin et, à Berne, l’annonce des vainqueurs de la compétition Air2030, pour le renouvellement de la flotte d’avions de combat et des moyens de défense aérienne, ne saurait plus tarder. La date du 23 juin est même avancée par le quotidien de Suisse Romande Le Matin.

Selon la rumeur à Berne, qui transpire dans la presse, le Conseil fédéral serait en passe de choisir le Rafale de Dassault Aviation pour remplacer ses F/A-18 Hornet et ses F-5E Tiger 2. L’avion de combat français serait ainsi préféré au Typhoon du consortium Eurofighter mené par Airbus.

Cet article compte 1 020 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

6
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
5 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
HolystarStefan BarenskySteffL'amateur d'aéroplanesDroz Auteurs de commentaires récents
Droz
Invité
Droz

150 millions dépensés pour chaque Rafale, un peu cher non ? Alors que pleins de citoyens vivent avec le minimum vital!!!!

L'amateur d'aéroplanes
Invité
L'amateur d'aéroplanes

Comme indiqué, ci-dessous, non. Je vous rappelle que la part du budget consacrée à la défense s’est effondrée en Suisse comme dans le reste de l’Europe depuis 30 ans

Steff
Invité
Steff

De toutes façons on peut ce demander à quoi sert la défense Suisse…

Holystar
Invité
Holystar

Elle lui a servi a défendre ses frontières lors de la seconde guerre mondiale. Et lui lui servira à défendre sa souveraineté et sa sécurité (par ex en cas de détournement ou prise d’otage d’un avion commercial). Vous êtes nombreux à penser qu’un chasseur ne servirait strictement à rien (et qu’il vaudrait mieux déléguer cela à un appareil non adapté à une interception -exemple Aeromacchi m346, couplé à un système de défense aérienne, espérons que des terroriste ou un état voyou ne profites pas un jour de ces faiblesses – voulu par les pacifistes bisounours- pour causer un attentat), la… Lire la suite »