Les petits lanceurs au Bourget

Le petit lanceur Meso. Crédit : Pangea Aerospace.
Quand les lanceurs établis et les projets actuels ne sont pas là, de nouveaux concepts fleurissent pour desservir un marché que les analystes voient grandir prochainement.

Les grands acteurs du transport spatial européen n’étaient pas présents au Bourget cette année. ArianeGroup et Arianespace brillaient par leur absence tout comme Avio, tandis que Ruag, en pleine restructuration, mettait l’accent sur ses activités de MRO. Les plus connus des promoteurs de projets de petits lanceurs européens n’ont pas plus répondu à l’appel. Ni PLD Space, ni Orbex – qui avait fait le show à Farnborough l’an dernier – n’étaient en vue, pas plus que les Norvégiens de Nammo.

Cette désertion a laissé plus de place à la présentation de nouveaux projets en Europe, destinés à enrichir une offre pléthorique pour la mise sur orbite de micro et nanosatellites. Le plus attendu était Rocket Factory Augsburg (RFA), fondé en juillet 2018 par OHB et sa filiale MT Aerospace. Encore très discrète en octobre dernier lors du Congrès astronautique de Brême, la jeune compagnie a fait ses premières apparitions publiques lors du Salon du Bourget et du Paris Air Forum qui l’a précédé.

Cet article compte 1 110 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE