L’italien Leonardo souffre en 2017 à cause des hélicoptères

La version militaire du AW169, hélicoptère léger bi-turbine. Crédit : Leonardo.
C’est la douche froide pour le conglomérat italien Leonardo, qui a dû publier un avertissement sur résultat à l’occasion de la divulgation de ses chiffres du troisième trimestre. D’autre part, le groupe peine à engranger des commandes.

L‘action en chute libre à la Bourse de Milan ne laisse pas de place aux doute : en perdant plus de 20 % à la suite de la publication de ses résultats, Leonardo inquiète une fois de plus en Italie.

Le groupe, dirigé depuis moins d’un an par Alessandro Profumo, promu administrateur délégué à la suite du départ de Mauro Moretti, a reconnu que l’environnement 2017 était plus difficile que prévu.

Le AW169 a rencontré des problèmes dans sa production. Crédit : Leonardo.

Il met notamment en cause les hélicoptères italo-britanniques AgustaWestland, pour lesquels les problèmes s’enchaînent. Les problèmes du AW169 « prennent trop de temps à régler », explique le communiqué. L’hélicoptère de transport léger biturbine a subi un report de six mois de la certification de ses moteurs P&W210 ainsi que des problèmes de production qui ne sont visiblement pas encore résorbés.

Cet article compte 510 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE

Soyez le premier à commenter !


wpDiscuz