Présidentielles : l’aéronautique oubliée

Vue d'artiste d'un futur aéroport nantais. Crédit : Aéroport du Grand Ouest
L’aéronautique est oubliée des candidats, qui n’abordent pas les questions liées aux infrastructures, le rôle de l’aviation légère et les enjeux cruciaux de la réglementation et des réduction d’émissions.

Sans surprise, la France Insoumise veut revenir sur tous les grands programmes de privatisation des infrastructures et notamment sur celui des aéroports, que dénonce également le Front national.

Selon Jean-Luc Mélenchon, la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, considéré comme « un grand projet inutile », devra être arrêtée. De son côté, même si elle rappelle son opposition personnelle au projet de nouvel aéroport nantais, qu’elle avait qualifié d’aberrant, Marine Le Pen prône la fermeté dans la gestion du dossier et le respect des résultats du référendum départemental du 26 juin 2016 qui s’est conclu par un vote à 55,17 % en faveur du démarrage des travaux.

Cet article compte 300 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE

Soyez le premier à commenter !


wpDiscuz