Safran Landing Systems choisit finalement la France

Train d’atterrissage et frein de l’A350-1000. Crédit : C. Abad - CAPA Pictures - Safran.
Après des mois de suspense – et de menaces voilées – le groupe français Safran a profité de la visite du président Emmanuel Macron à Villeurbanne pour annoncer la création d’une nouvelle usine de freins carbone dans la région lyonnaise.

Safran a finalement tranché. Plusieurs mois après avoir annoncé vouloir ouvrir une usine spécialisée dans le composite, le motoriste et équipementier français a profité de la visite du président de la République française Emmanuel Macron dans l’usine de Villeurbanne pour lui faire annoncer sa décision. L’usine de freins carbones sera installée à Feyzin, dans la banlieue de Lyon, à proximité donc de Villeurbanne, siège historique des freins carbone. Le site était en concurrence avec les États-Unis « où la compétitivité est meilleure », assurait pour sa part lors du Salon du Bourget le patron de Safran Landing Systems Jean-Paul Alary.

Cet article compte 470 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar