Thales Alenia Space étudie un « cloud » orbital

Centre données cloud
Concept de centre de données orbital. Crédit : Thales Alenia Space.
La décarbonation de l’économie pourrait passer par l’espace. Jeff Bezos avait proposé de déplacer les industries polluantes sur orbite. La Commission européenne a demandé à Thales Alenia Space de s’intéresser à l’une d’entre elles : le « cloud ».

La numérisation et la dématérialisation galopante de notre société a entraîné la naissance du mythe du « cloud », cet éléments distant et éthéré du cyberespace où l’on peut délocaliser le stockage de ses données voire ses laborieuses activités de calcul. Bien évidemment, ce nuage n’est est pas un, mais en plus il se trouve être une source grandissante d’émissions de gaz à effets de serre au point de participer à hauteur de 2 % dans le forçage climatique d’origine anthropique, tout en consommant 3 % de la production électrique globale.

Cet article compte 760 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
Thales Alenia Space étudie un «&nb...
Invité

[…] Jeff Bezos veut déplacer les industries polluantes sur orbite. Bruxelles a demandé à Thales Alenia Space de s'intéresser au cas du « cloud ».  […]