ThrustMe va sortir un propulseur par jour

Propulseur électrique ThrustMe NPT30-I2
Le moteur NPT30-I2 de ThrustMe tient dans un module de cubesat 1U. Crédit : ThrustMe.

La pépite française de la propulsion électrique pour micro et nanosatellites ThrustMe voit grand ! Créée en 2017 autour d’un concept original de propulsion radiofréquence utilisant de l’iode comme ergol, la start-up aménage désormais un atelier de 900 m2 en banlieue parisienne pour y installer une nouvelle ligne de production avec une capacité de fabriquer jusqu’à 365 moteurs par an.

Cet article compte 160 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

PARTAGER

AUCUN COMMENTAIRE