Turquie/États-Unis : Ultimatum prolongé

Les missiles S-400 Triumf d'Almaz-Anteï ont déjà séduit sept pays. Crédit : CC - V. Kouzmine.

Ankara a laissé passer la date butoir fixée par Washington pour renoncer au système de défense antiaérienne russe S-400. Une nouvelle échéance a été fixée, cette fois-ci au 31 juillet. Il ne s’agit pas d’annuler le contrat pour les 100 F-35 commandés depuis 2014, mais de suspendre la formation des pilotes turcs. Les livraisons des batteries de S-400 russes doivent débuter en juillet.

AUCUN COMMENTAIRE